02/10/2017

Première passionnante du Rally Comtat de Cerdanya

Succès du format, des zones longues et peu connues, de ce nouveau rallye basé sur ALP (Catalogne).

Avec un itinéraire total dépassant 700 kms, avec plus de 370 répartis en 20 sections de régularité et la première étape nocturne, ils n’ont pas laissés indifférents l’une des 21 équipes participantes, dont beaucoup d’experts de ce type de course.

La première étape, avec 7 des 10 étapes en France, a débuté avec une progression constante de l’équipe Nogareda-Giralt (Porsche 911), qui a réussi à augmenter la différence avec ses poursuivants, menés par un surprenant Gutiérrez-Jordan (c’était le premier test de régularité par le pilote) sur Opel Ascona, et très proche de ceux-ci, Fortuny -Jiménez (Lancia Beta)

En moyenne basse a commencé un combat qui durerait jusqu’au dernier mètre du rallye, entre les deux Autobianchi de Vidal-Molist et Garci’a-Rivero, bien qu’ils aient quitté les premières positions du général, après avoir fait de petites erreurs de navigation. 
Pour les autres équipes, le rythme de cette longue nuit a pris son envol et, à 04h30, ils sont arrivés à Alp !

À 15h00 le samedi, à Alp a commencé la deuxième étape, très différente de la première, par le type de paysages et d’étendues. Nogareda-Giralt et sa belle Porsche 911 étaient en première place, mais derrière lui, la lutte entre l’Ascona de Gutiérrez-Jordan et la Lancia de Fortuny-Jiménez était de plus en plus proches de leur objectif d’atteindre le but gagnant.

Derrière, un retour constant de l’équipe Nenas (Tere Armadans-Anna Vives) avec leur Golf, qui dépassaient les rivaux, et profitant aussi des problèmes du reste, comme l’abandon par faute de la Seat 1430 de Salinas-Codinachs. Combats sympathiques entre frères, Pep Vives-Jordi Vives (Opel Escudería GTAM), avec Anna. Le rallye atteignait le tronçon final, mais il y avait encore des kilomètres importants à faire. Et la surprise est venue : les dominateurs de tout le rassemblement, Nogareda-Giralt, ont subi une petite sortie et ne pouvaient pas continuer. Cela a laissé la place à Gutiérrez-Jordan d’abord, mais Fortuny-Jimenez a fait une excellente partie, et ils étaient très proches de la première place, alors qu’il n’y avait plus qu’une seule spéciale.

Et dans ce dernier tronçon, presque tout a été décidé. Francesc Gutiérrez et Joan Jordan, ont remporté le rallye, à seulement 1 point de distance avec Carles Fortuny et Carles Jiménez, après 700 km et 20 étapes. La troisième place était pour Tere Armadans et Anna Vives, suivie de Pep et Jordi Vives.

La moyenne basse était pour Garcia-Rivero, seulement 2,2 points d’avance sur Vidal-Molist. Le GTAm Escudería, a été le gagnant parmi les écuries. Parmi les véhicules plus anciens, les premiers étaient A.Zanini-C.Beltrán avec la même Porsche 911 qu’en 1966, J.Fernandez a réalisé le Rallye de Monte-Carlo.

Les classements icí: Crono BLUNIK